FR
Vous êtes ici

Baromètre au beau fixe en ce début de saison touristique en Occitanie

10 juin
Sortie plage en famille ©Agence les Conteurs_OT-LGM
Sortie plage en famille ©Agence les Conteurs_OT-LGM
Même si la crise du Covid-19 pèse encore de manière sensible sur l’activité de ce début de saison touristique, les premiers indicateurs analysés montrent une appétence retrouvée pour les vacances, notamment de la part des Français. Dans un contexte plus concurrentiel que jamais, la destination Occitanie Sud de France pourrait connaître un été exceptionnel.

Après une saison blanche pour les stations de ski et tandis que les effets de la crise tardent à se dissiper, les professionnels du tourisme[1]observent des signes encourageants pour le printemps et l’été 2021. Le déconfinement progressif a ainsi permis de matérialiser le besoin de « tourisme » des Français notamment à l’occasion des longs week-ends de mai (Ascension et Pentecôte) qui ont généré des pics de fréquentation.

Des intentions de départ prometteuses      

     
45% des Français ont ainsi profité de la fin de la limitation des déplacements pour partir en week-end et/ou en vacances dès le mois de mai. Avec 72% d’intentions de départs, les projections pour l’été se situentquasiment au même niveau qu’en 2019 et largement au-dessus des intentions lors de l’été 2020 où ils n’étaient que 49% à envisager un séjour estival.

Malgré une fréquentation étrangère toujours fortement altérée et la réouverture tardive des restaurants, des lieux de visites et de culture (en 2 étapes, les 19 mai et 9 juin), les nuitées touristiques sont clairement à la hausse depuis mars 2021 tout comme les tendances de réservations d’hébergements, notamment dans le locatif. Même si 19% des Français n’ont pas encore choisi leur destination de séjour, 68 % prévoient d’ores et déjà de rester en France en adaptant encore cette année leurs projets de vacances et de week-ends au contexte sanitaire. Ainsi, 90% des Français se montreront vigilants sur les démarches sanitaires mises en œuvre ; 78% rechercheront des espaces moins fréquentés ; 83% choisiront un hébergement annulable facilement et gratuitement en dernière minute. 

Dans ce contexte, l’Occitanie, régulièrement sur la plus haute marche du podium des destinations préférées par les vacanciers français devrait connaître un été exceptionnel.

Le ressenti des professionnels : un optimisme à nuancer         


A l’analyse de la dernière enquête de conjoncture diligentée par le CRTL[2]en mai 2021, il apparaît que 92% des prestataires considèrent qu’ils vont pouvoir fonctionner dans de bonnes conditions cette saison même si des doutes subsistent chez les restaurateurs qui peinent à trouver de la main d’œuvre.C’est à Toulouse (tourisme urbain) ou à Lourdes (tourisme spirituel) que les professionnels sont les plus inquiets sur leur capacité à exercer leur activité. 

Par rapport à. mai 2020, la fréquentation et la consommation sont jugées supérieures par 43% des répondants. Seul ¼ des professionnels constate une fréquentation en baisse. Ce sentiment de baisse reste très sensible à Lourdes mais aussi dans les stations pyrénéennes, du fait probablement de l’ouverture tardive des stations thermales (le 19 mai).

41% des professionnels constatent une augmentation de la clientèle française et 36% d’entre eux estiment que la clientèle de proximité est, elle aussi, en hausseLa clientèle de groupes reste très en retrait des attentes (42% des professionnels la jugent en baisse). L’origine des clientèles françaises se situe majoritairement dans la moitié sud de la France mais Paris apparaît régulièrement dans le top 3 des départements d’origine des touristes qui ont fréquenté les établissements interrogés au mois de mai. La clientèle étrangère, demeure elle, cruellement absente : 61% des répondants la jugeant encore en baisse par rapport à 2020.

Les tendances de réservation pour cet été sont bonnes : 58% des professionnels ont ressenti une reprise des réservations pour les mois d’été au cours des dernières semaines, particulièrement en moyenne montagne et chez les hébergeurs. Cette reprise tarde à se faire sentir à Toulouse et à Lourdes. 93% des répondants considèrent cette reprise des réservations assez, voire très encourageante.

Plébiscite pour l’hôtellerie de plein air, le locatif en plateforme et les campings-cars   


Sans surprise, les modes d’hébergements synonymes de « liberté » et « d’autonomie » seront les grands gagnants de la saison en Occitanie. Dans l’hôtellerie de plein air, le mois de mai, jugé exceptionnel, a enregistré un chiffre d’affaires supérieur de +6% par rapport à 2019. Dans le locatif en plateforme(ex. : AirBnB), en avril et mai on a également observé une hausse de +8% par rapport à avril 2019 et de +30% par rapport à mai 2019

Pour juin et juillet, les réservations pour sont assez nettement en avance par rapport à la même période de 2020 tandis que le mois d’août est sensiblement au même niveau (pour l’instant – avec de nombreuses réservations de dernière minute à prévoir).

Enfin, selon le baromètre Camping-Car-Park[3], l’Occitanie devrait être cet été sur le podium des régions les plus visitées de l’hexagone juste après la Bretagne et la Nouvelle Aquitaine. 

« La destination Occitanie Sud de France offre tout ce que les vacanciers attendent en termes de sécurité, de tourisme responsable, de diversité et de convivialité retrouvée. Cette crise sanitaire a généré ce besoin de vacances et de loisirs avec la volonté des consommateurs de leur donner davantage de sens. Au travers de son offre constituée autour des ‘Fabuleux Voyages’, notre région a toutes les cartes en mains pour répondre aux attentes de ces nouveux voyageurs et connaître une saison touristique exceptionnelle », pronostique Jean Pinard, Directeur du CRTL d’Occitanie.

Télécharger la note de conjoncture complète

Voir le Communiqué en pdf

[1] La filière tourisme pèse 10,3% du PIB en Occitanie (15,9 milliards € de consommation), représente près de 100 000 emplois et constitue la 2ndeindustrie régionale, après l’agro-alimentaire mais devant l’aéronautique.

[2] Enquête de conjoncture réalisée en partenariat avec les CDT/ADT des 13 départements d’Occitanie pour recueillir le ressenti des professionnels du tourisme de la Région – Mai 2021

[3] Baromètre Camping-Car-Park réalisé auprès de 3 000 camping-caristes français et belges – 26/05/2021