L’Occitanie affiche son ambition en tant que destination thermale et de bien-être aux Thermalies 2022

13 Jan 2022

Après une édition 2021 100% digitale, le salon des Thermalies 2022 se tiendra du 20 au 23 janvier à Paris, au Carrousel du Louvre. Le Comité Régional du Tourisme et des Loisirs d’Occitanie (CRTL) y valorisera, aux côtés de la Fédération Thermale d’Occitanie (FTO) et des stations partenaires, la riche offre thermale de la région, confirmant ainsi l’importance de la filière du thermalisme et du bien-être dans l’économie touristique régionale.

Evènement annuel très attendu par la filière thermale, le Salon des Thermalies offre une vitrine providentielle sur laquelle le CRTL et la FTO entendent capitaliser à travers l’animation d’un stand régional permettant de valoriser toute l’offre thermale d’Occitanie et renforcer ainsi sa notoriété en tant que 1ère destination thermale de France[1].

Outre les huit stations thermales[2] qui se relaieront sur ce stand au cours des 4 jours du salon, l’essentiel des centres thermaux d’Occitanie sera représenté aux Thermalies, soit par les opérateurs nationaux auxquels ils appartiennent[3] ou bien en tant que structures indépendantes comme Balaruc (Hérault), la 1ère station thermale française en nombre de curistes.

Des mini-conférences à l’attention du Grand public   

En parallèle à l’animation de ce stand collectif sur lequel deux médecins thermaux se relaieront pour répondre aux questions du public, le CRTL et la FTO proposeront, le vendredi 21 janvier, 2 mini-conférences ouvertes à tous afin de séduire et attirer de futurs curistes en Occitanie parmi les 30 000 visiteurs attendus au salon :

  • A 10 heures : « Indications thérapeutiques en Occitanie : focus sur la rhumatologie et voies respiratoires (ORL) » par les Dr Hérété (Amélie-les-Bains) et Darrieutort (Bagnères-de-Bigorre)
  • A 16h00 : « Pourquoi choisir l’Occitanie pour une cure thermale » par Guillaume Daléry, Président de la FTO et Magali Soubiroux de l’Office de tourisme de Cransac (Aveyron)

« L’activité thermale est un levier de développement majeur des zones rurales et de montagne qui participe à l’aménagement du territoire », rappelle Jean Pinard, Directeur Général du CRTL, qui souligne que « le thermalisme, tout comme le tourisme de bien-être en général, permet d’augmenter le taux d’occupation des hébergements touristiques du territoire toute l’année."

"En participant aux Thermalies, le CRTL et la FTO affichent leur volonté de développer une offre hybride et plus innovante que le seul modèle curatif de la médecine thermale. Ils entendent ainsi la valoriser auprès d’un public toujours plus exigeant en matière de qualité et de personnalisation », conclut Guillaume Daléry, Président de la FTO qui précise que « cette année, et pour la 1ère fois, le CRTL et la FTO organisent sur le salon une conférence de presse (le jeudi 20 janvier) afin de présenter à la presse nationale spécialisée, les nouveautés et le potentiel exceptionnel de l’offre thermale d’Occitanie ».

Voir le communiqué en pdf 

[1]  Forte de ses 28 stations thermales qui traitent l’ensemble des 12 indications thérapeutiques reconnues, la région Occitanie est la première destination thermale de France (avec 1/3 du volume national) et accueille 188 000 curistes en moyenne chaque année. Ils génèrent 120 millions d’euros de retombées directes injectées dans l’économie locale (plus de 3 000 emplois en dépendent).

[2] Rennes-les-Bains (Aude), Cransac-les-Thermes (Aveyron), Castéra-Verduzan (Gers), Avène-Les-Bains (Hérault), La Chaldette (Lozère), Bagnères-de-Bigorre, Capvern et Cauterets (Hautes-Pyrénées), représentés par leurs Thermes ou leur Office de Tourisme
[3] Lectoure (Gers) pour Valvital, Ax-les-Thermes (Ariège) pour Eurothermes  et les stations de la Chaîne Thermale du Soleil : Amélie-les-Bains, La-Preste-les-Bains, Le Boulou et Molitg-les-Bains (P-O) et Lamalou (Hérault)